Les perturbateurs endocriniens

Ils sont partout, vous ne les voyez pas et pourtant ils impactent gravement votre santé : ce sont les perturbateurs endocriniens.





➡️C’est quoi ?

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme. Elles peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants (OMS, 2002).

Ces substances peuvent interférer avec « la production, la sécrétion, le transport, le métabolisme, la liaison, l’action ou l’élimination des hormones naturelles » (Multigner, 2007).


➡️Comment agissent- ils ?

Les PE peuvent agir de différentes façons :

en imitant l’action d’une hormone naturelle ;

en se fixant sur les récepteurs des hormones naturelles ;

en gênant ou en bloquant le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs, modifiant ainsi les concentrations d’hormones présentes dans l’organisme.

Certains PE sont des composés solubles dans les corps gras (lipophiles), c’est-à-dire qu’ils se fixent sur le tissu adipeux, et peuvent facilement s’accumuler dans les graisses de différentes espèces et ainsi contaminer une grande partie de la chaîne alimentaire. Ainsi, il est possible de doser les PE dans le sang, le tissu adipeux, le lait maternel, le liquide amniotique, le sang du cordon ou les urines.


➡️Quels sont les risques ?

Des études in-vitro ont contribué à mettre en évidence l’existence d’interaction entre ces composés et des récepteurs hormonaux et à comprendre certains de leurs mécanismes d’action. Les effets des PE sur la santé humaine sont sujets à controverse, notamment leur effet à faible dose. Néanmoins un certain nombre d’affections sont aujourd’hui suspectées d’être la conséquence d’exposition aux perturbateurs endocriniens : baisse de la qualité du sperme, de la fonction de reproduction. Le rôle des PE est aussi suspecté pour les cancers dont le développement est influencé par des mécanismes hormonaux (cancers hormono-dépendants).


➡️Où les trouvent-on ?

Partout, et c’est bien cela le problème : ils sont présents dans les tapis de sols, les revêtements vinyle, les meubles, les aliments, le matériel de cuisson, les produits d’hygiène et de cosmétique, les vêtements, les produits ménagers et les plastiques …


🌈Vous pouvez agir par des gestes simples:





- Aérer votre maison régulièrement, toutes les pièce


- Privilégiez une qualité biologiques pour les fruits et légumes quand cela vous est possible


- Eviter le plastique pour cuisiner et conserver vos aliments : privilégier le verre et le matériel de cuisson en fonte, inox


- Troquez vos produits cosmétiques et d’hygiène conventionnels pour des version plus saines, labellisés bio ou Ecolabel


- Fabriquez vous même vos produits ménagers à base de vinaigre blanc, de bicarbonate de soude et d’huiles essentielles. Ce sera aussi des économies pour votre porte-monnaie et c’est bon pour la planéte

- Lavez systématiquement vos vêtements neufs et essayer d’acheter des marques éthiques

.


#naturopathie #naturopathelille #naturopathielille #santedelafemme #cyclefeminin #cyclemenstruel #bienetrefeminin #pilule #arretpilule #endometriose #oestrogene #hormones #foodforhealth #healthcoaching #femme #regles #reglesfemmes #weareIIN #bienetre #health #womenhealth #healthy #hormonalhealth #santehormonale #hormonesfemme #perturbateursendocriniens #endocrinedisruptors #hormonalbalance #santehormonale #problemeshormonaux #ecologie

58 vues
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube